L'OPÉRATION DE RIPAGE DU PONT-RAIL DE MONTSOULT RÉUSSIE

03/08/2018

Une étape clé pour l’avancement du chantier : le ripage du pont-rail de la ligne H Paris-Luzarches a été réalisé avec succès entre le 21 et le 29 juillet 2018.

a16rif-pont-rail-3-juillet-2018-construction-3.jpg
 

Construction des éléments du pont-rail avant le ripage, le 3 juillet 2018  ©Drone Press / Sanef

A16-pont-rail-2018-07-29-185912.jpg
 

Le tablier en place sur les piles et culées, après le ripage, le 29 juillet 2018  ©TLDMIR / Sanef

Une opération incontournable

La section neuve de l’autoroute A16 est construite au plus près des voies ferrées. Après le lancement du pont-route au-dessus d’une voie ferrée permettant à l’autoroute de passer au-dessus de la ligne H en direction de Persan-Beaumont en août 2017, la mise en place en 2018 d’un pont-rail pour la ligne Paris-Luzarches permettra cette fois à l’A16 de passer sous la voie ferrée.

Une opération « coup de poing » de 4 semaines

Dans ce cadre, Sanef a mandaté SNCF réseau qui mène, du 14 juillet au 13 août*, une opération « coup de poing » visant à déplacer l’ensemble des éléments du pont-rail préalablement construits.

Pendant ces 4 semaines, les voies sont déposées, le pont est mis en place et les voies reposées.

Les travaux de ripage des différents éléments de l’Ouvrage d’Art sont intervenus la semaine du 21 au 29 juillet : mise en place des appuis, culées puis piles et tablier.

La voie ferrée sera rééquipée pour permettre au 1er train d’emprunter ce nouvel ouvrage avant le 13 août 2018*.

Le ripage : une prouesse technique

L’opération de ripage était délicate en raison des importantes contraintes géométriques de l’ouvrage. D’une part, le gabarit de l’A16 et son tracé très en biais par rapport à la voie ferrée ont dû être respectés. D’autre part, il était impossible de relever le niveau de la voie ferroviaire existante sous laquelle l’ouvrage d’art se situe. Afin de répondre au mieux à ces exigences techniques, la solution d’un ouvrage de type « tablier à poutrelles enrobées » a été retenue pour en limiter l’épaisseur.

Les piles, culées et le tablier ont été mis en place par des remorques autopropulsées qui permettent de supporter et de déplacer des charges en milliers de tonnes.

A16-etapes_du_ripage.jpg
 

Une collaboration avec 2 partenaires : SNCF Réseau et Chantiers Modernes Construction

S’agissant d’un ouvrage ferroviaire dont la réalisation impacte significativement l’exploitation, les travaux ont été réalisés sous Maîtrise d’Ouvrage et Maîtrise d’Œuvre SNCF Réseau, financés par SANEF dans le cadre du projet. Le pilotage de la manœuvre a été effectué par Chantiers Modernes Construction.

*dates susceptibles d’être modifiées en fonction des aléas de chantier et conditions météorologiques.

 

Pour en savoir plus : 

Découvrez le précis technique de cette opération