PORTRAIT - Bruno Vallé - Bureau d’Étude et de Conseils en Sécurité (B.E.C.S.)

30/10/2017

Il est le « Monsieur sécurité » du prolongement de l’A16. Rencontre avec Bruno Vallé, coordonnateur sécurité et protection de la santé (CSPS).

A16RIF_portrait-article_bruno_valle.jpg

A16RIF_portrait-article_bruno_valle.jpg, par l.pobeda

 

Bruno marche vers nous d’un pas décidé en jetant un rapide coup d’oeil sur notre équipement. Gilet, bottes et casque vérifiés, nous pouvons maintenant échanger à l’écart des engins en mouvement.

Pour cet homme de terrain, la bonne application de la réglementation est un minimum. Comme dans tous les chantiers de travaux publics, la sécurité est une préoccu­pation permanente : « Chez Sanef, la culture de la sécurité s’adresse à tous, automobilistes, personnels d’intervention ou équipes de chantier ».

Il revient à Bruno d’animer et de diffuser cet esprit de vigilance. Il coordonne les interventions des différentes entreprises tout en conseillant le maître d’ouvrage (Sanef) et la maîtrise d’oeuvre (SETEC). Les consignes de sécurité doivent être applicables en toutes circonstances. C’est pourquoi Bruno effectue des visites impromptues sur les différentes zones de travaux sans jamais relâcher son attention.

Mais au fait, comment devient-on CSPS ? La filière requiert une formation et une attestation de compétences délivrée par un organisme habilité par le Ministère du Travail. « Le métier de CSPS évolue, souligne Bruno. Il attire aujourd’hui d’anciens architectes, conducteurs de travaux ou salariés de bureaux d’études. » Avec un seul objectif : faire de la sécurité l’alliée de la qualité des réalisations.

L’équipe du projet de l’A16