PORTRAIT - Guillaume Roy - Directeur de travaux, responsable chantier pour les ouvrages d’art (Vinci Construction Terrassement)

16/11/2018

Guillaume Roy est intarissable sur les métiers du génie civil. Un domaine qu’il a étudié dès le lycée avant de décrocher son certificat de conducteur de travaux en 2001.

Les chartes d’insertion ? Il en connaît la mécanique par cœur : « Nous nous adressons régulièrement à des entreprises de travail temporaire et à des associations bien implantées sur le territoire. Bien souvent, nos sous-traitants proposent leurs propres solutions d’insertion. Le travail de nos correspondants internes permet de faire le lien entre les services RH et nos chantiers. Et les besoins couvrent tout le territoire. »

Pour Guillaume, l’insertion se situe très loin des idées reçues : « Nous accueillons des profils très variés, de 20 à 45 ans. Beaucoup d’hommes et de femmes dépourvus de qualification ont ainsi l’opportunité de découvrir le génie civil et ses nombreuses applications. »

A16RIF - Portrait - Guillaume Roy - big.jpg

A16RIF - Portrait - Guillaume Roy - big.jpg, par l.pobeda

« L’intérêt d’un programme d’insertion est précisément d’en sortir »

Depuis un an, Vinci Construction gère 5 postes de manœuvres en insertion sur le chantier de l’A16. Ce type de poste est bien souvent le point de départ d’une formation.

Au contact des équipes, chacun peut découvrir des spécialités très variées. « Dès cette année, deux personnes devraient quitter le programme pour une embauche en CDI. Relever la tête, gagner en confiance et conquérir une stabilité professionnelle… voilà l’objectif de l’insertion. Et ça marche ! »

 

Pour en savoir plus sur l'engagement de Sanef sur la charte Entreprises et Quartiers, c'est ici !