Huit kilomètres qui changent tout

À l’horizon 2019, l’autoroute A16 sera pleinement connectée au réseau de voies rapides d’Île-de-France. Simplification des déplacements, diminution du trafic, cadre de vie amélioré… le point sur un projet global, attendu de longue date.

Prolongement-a16_vue aérienne.jpg
 

 

Deux objectifs

Le chantier A16 – Île-de-France consiste à prolonger l’A16, de L’Isle-Adam à la Francilienne (secteur de la Croix Verte), sur près de 8 kilomètres. Cette opération vise deux objectifs :

  • la connexion de l’A16 avec le réseau de voies rapides en Île-de-France ;
  • l’amélioration du cadre de vie et de la circulation routière dans un secteur actuellement saturé.

Trois aménagements

  • mise aux normes autoroutières de l’actuelle RN1 ;
  • construction d’une nouvelle section d’autoroute de 3 km contournant les communes de Maffliers et Montsoult ;
  • réaménagement du giratoire actuel de la Croix Verte pour assurer, d’une part, la connexion de l’A16 et de la Francilienne (RN104) et, d’autre part, la connexion des voies départementales.

Des bénéfices en cascade

  • des trajets plus confortables grâce à un réseau autoroutier continu entre L’Isle-Adam et la Francilienne (RN104) ;
  • moins d’encombrements à l’approche de la Croix Verte ;
  • moins de trafic et plus de sécurité sur la RN1 dans la traversée des communes de Maffliers et Montsoult ;
  • un cadre de vie plus agréable pour les riverains.