La Croix Verte

Comment connecter directement l’autoroute A16 à la Francilienne (RN104) tout en délestant les axes secondaires ? Cet objectif ambitieux repose sur la réorganisation complète de l’actuel carrefour de la Croix Verte.

Prolongement-a16_Croix Verte.jpg
 

 

La fin d’une addition de difficultés

La Croix Verte est l’un des nœuds routiers les plus importants du Val d'Oise. Ce giratoire est à l’origine de l’engorgement de la Francilienne (RN104) dans le sens Roissy-Croix Verte, de la RN1 (axe Paris-Beauvais) et de plusieurs voies secondaires (RD909, RD9). Les difficultés de circulation se concentrent également sur la traversée de Maffliers et Montsoult (RN1), dans les deux sens de circulation.

Les principaux aménagements

  • liaison directe de l’A16 et de la Francilienne vers Roissy-Charles-de-Gaulle ;
  • la continuité de la Francilienne (RN104) ;
  • la connexion de l’A16 et de la RD301 ;
  • mise en place d’une voirie circulaire composée de 8 giratoires (dont un existant) alimentant les axes secondaires et les communes riveraines (Attainville, Baillet-en-France et Montsoult) ;
  • construction d’un pont-rail sur la ligne Paris/Luzarches ;
  • installation de 6 bassins de rétention complémentaires pour la récupération et le traitement des eaux de ruissellement et d’un bassin de rétention des eaux du versant naturel.

Le futur échangeur de la Croix Verte, c’est :

  • 8 giratoires ;
  • 6 km de bretelles ;
  • 7 bassins.
prolongement-a16_3_zooms_sur_la_cv.jpg